Mutuelle d enseignants La Mupemenetci veut se doter de nouveaux textes


La Mutuelle des personnels et enseignants du ministere de l Education nationale de Cote d Ivoir veut se doter de nouveaux textes en vue d une meilleure gestion et une meilleure prise en charge de ses adherents Publié le 22/06/20 12:05


La Mutuelle des personnels et enseignants du ministère de l’Education nationale de Côte d’Ivoire (Mupemenet-ci) veut se doter de nouveaux textes, en vue d’une meilleure gestion et une meilleure prise en charge de ses adhérents.

Sa direction générale et son conseil d’administration sont à cet effet, en séminaire « de recadrage » au Lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro, depuis ce samedi 20 juin 2020, pour réfléchir aux nouveaux textes à proposer à l’assemblée générale de la mutuelle, prévue à Yamoussoukro le 10 juillet prochain.

« Les nombreuses incompréhensions qui secouent notre mutuelle sont de la seule résultante de l’insuffisance des textes actuels de notre mutuelle. Au regard de cela, il y a lieu que nous nous retrouvions pour rédiger de nouveaux textes qui respectent les standards nouveaux de la gestion des mutuelles », a soutenu le vice-président TOHOU Ernest, lors de son exposé de recadrage sur les nouveaux textes face aux 36 délégués de la mutuelle.

Il a aussi présenté les grands changements qui seront opérés dans les statuts et règlements de la mutuelle. Il s’agit selon lui, notamment, du changement de dénomination des agences régionales qui devraient devenir désormais des agences Mupemenet-ci, avec les mêmes pouvoirs des anciennes délégations régionales ; de la levée du verrou de l’âge et de l’extension de la qualité de membre des participants ; du balisage des démissions, qui interdit désormais les démissions en groupe.

Il s’agit également du dégraissage des effectifs, avec l’extirpation des syndicats et de l’administration centrale des assemblées générales de la mutuelle ; de la réduction des montants alloués aux frais des funérailles ; de la cessation de fonction des administrateurs admis à faire valoir leur droit à la retraite ; de la redéfinition des attributions du comité de contrôle ; de la mise en place du comité électoral qui sera composé de 3 membres pour le renouvellement des instances, ainsi que de l’institution d’un budget alloué au conseil d’administration.

Pour sa part, le PCA de la MUPEMENET-CI, BOKO Michaël, s’est réjoui de la présence massive des délégués de la mutuelle à Yamoussoukro est la preuve de leur soutien à toutes ces innovations en vue. « Je suis engagé dans une gestion dont le seul but est d’assurer aux mutualistes des prestations de qualité », a-t-il affirmé.

Les délégués quant à eux, ont promis, par la voix de leur, président N’GUESSAN, leur soutien total aux actions de la nouvelle équipe.